www.audioatrium.com Index du Forum
Connexion S'enregistrer FAQ Liste des Membres Rechercher

Kraken
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.audioatrium.com Index du Forum » Les membres, leurs systèmes et leurs goûts
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 2:32 pm    Sujet du message: Kraken Répondre en citant

J'avais seize ans.
Dan, un ami à moi de quinze ans dont le père venait d'être tué dans un accident de voiture et dont la mère s'est suicidé dans la semaine qui suivit, vivait donc à logement avec l'accord de ses grand-parents et du gouvernement. Il vivait du BS et continuait ses études.

J'avais donc quasiment établi domicile chez lui. Ça faisait quatre ans que je conduisais une moto sans permi ni enregistrements, ça faisait donc de moi le chauffeur dans cette histoire. Même sans plaques on ne m'a jamais arrêté. Dan arrondissait déjà ses fins de mois en recouvrant la table de cuisine de feuillage qu'on enfouissait dans de petits sachets. Un travail qu'on a fini par effectuer de concert pour plus de profits. Livraison rapide.
J'étais aussi inconscient que les autorités étaient aveugles, c'est ainsi que je jaugeais mes affaires. D'un autre côté pour l'audience familiale et légale y avait de bonnes notes aux bulletins scolaire, de quoi rassurer tout le monde.

Par étapes donc... comme j'avais maintenant l'âge d'être légal je suis allé chercher mon permis de conduire et on a acheté une vieille Volks orange pour une business 4 saisons qu'on a payé cent piasses. On me regardait un peu de travers au début... j'ai eu mon permi à seize ans et une semaine je crois. Faut dire que j'allais aux cours de conduite à quinze ans avec mon casque de moto sous le bras.
À la deuxième étape on a investi $300 dans un intégré Marantz, une platine Garard, deux tweeters, deux douze pouces à cône DeForest, une planche de plywood pis des clous.
Ça a l'air de rien... mais c'est cette chaine qui allait me donner tout l'engouement que j'ai pour le Hi-Fi.

Un Marantz 1030 je crois (ça fait quand même 35 ans) et ses quinze watts en donnaient plein la vue aux DeForest. J'ai gardé en souvenir la vivacité de cette musique et je serais bien curieux d'entendre à nouveau aujourd'hui cette chaine, juste pour rire.
Le Plywood, découpé à la scie sauteuse ne pouvait donner que du travail d'amateur. De ces enceintes pas étanches pour cinq cennes, les napperons de dentelle installés dessus volaient des coins au rythme des fuites.
Dan avait des connexions, il pouvait trouver n'importe quel bootlegs même rârissimes mais malheureusement, comme l'ordre c'était pas son dada, plusieurs ont terminé leur vie en traînant sur le plancher. (un véritable désastre lorsque j'y pense aujourd'hui) Et les vinyles s'additionnaient les uns après les autres.

De mon côté je me suis procuré un intégré Radio Shack. Un véritable désastre. Acheté sans l'entendre parce que c'était sensé être bon. Tout se bousculait à la sortie jusqu'au quart de volume et après y avait tel que dit désastre. C'était fait pour cracher fort, sans plus. Faut dire qu'avec une platine BSR tout plastique, y avait pas de quoi pavaner. Mes enceintes étaient des Bell & Howell à un HP de 6 po.

J'acheterai rapidement une platine "Queon" à pitch ce qui améliora un peu les affaires mais pour ce qui est de l'ampli, au dessus du quart au volume ça demeurera la cacophonie. Une de mes enceintes rendra l'âme d'écoeurement, de cette torture que je lui faisait subir.
De toute évidence tout sera à revoir.
Pendant ce temps les 45 et 33 tours s'empilaient tantôt chez Dan tantôt chez moi de façon à ne pas éveiller les soupçons des revenus d'origine inconnue chez l'autorité parentale.

(à suivre)






Dernière édition par Kraken le Jeu Aoû 06, 2009 7:26 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PierreG



Inscrit le: 01 Déc 2005
Messages: 659

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 6:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Continue.......ça se lit comme un bon roman.



_________________
“Great minds discuss ideas; Average minds discuss events; Small minds discuss people”
Eleanor Roosevelt
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sephiroth



Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 1112

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue Kraken sur ce site virtuel ou je n'ai aucunement à souhaiter la bienvenue à qui que ce soit.

Appréciation de l'avatar: Très bien.

Les gens souvent négligent l'avatar.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 7:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La chaine de Dan, quoique goçée main, avait un je-ne-sais-quoi de sexy. Avec ces gros boutons qu'avait le Marantz et qui ne semblaient demander qu'à être tripotés et ces gros douze pouces à cône qui s'agitaient au rythme voluptueux des naperons de dentelle inspiraient la cochonceté.

"I cant quit you babe" faisait Robert Plant. Archi viscéral, surtout dans les basses. La guitte chatouillait drette dans le bull's eye.

Je mettrai un terme ici à cette histoire de Dan, l'instigateur de mon amour pour la musique. Les choses prirent un revirement rapide.
Au jour d'approvisionnement en épices, la transmission d'la Volks a lâché de façon salutaire... pendant la râfle j'veux dire... chez le fournisseur où on s'y serait fait prendre. Un emballeur de chez Steinberg aussi propriétaire d'une grosse canadienne à triple garage à St-Basile.
J'ai vendu la Volks $100 et Dan, fraîchement épris d'une gonzesse, quitta le logement et l'école sans laisser de traces. Je ne l'ai jamais revu.

De mon côté le destin me fit rencontrer une magnifique... une... ( ...soupir!... )... une immensément belle (et c'est peu dire) entité de type femelle qui me fit remettre mes projets d'audiophiles à plus tard, c'est à dire au moment où cette fille pour qui on me jalousais ouvertement depuis un an me brisa le coeur en un milliard de morceaux.
Belle? Elle avantageait tout maquillage et non le contraire. Genre "belle d'Ivory". Aujourd'Hui je sais où la trouver, elle est propriétaire d'un salon d'esthétique à Côte Ste-Catherine mais bon... allez savoir pourquoi j'ose pas.
Depuis je dédie ma sensibilité à la musique. La musique c'est féminin. Je suis très sensiBe.

Je pris donc la vache par les cornes. J'ai donné l'ampli Radio Shack calendrier et crayon en prime et je débloquai des fonds pour m'acheter un Sansui AU-117 que j'ai payé $150. Quinze watts de bon vouloir... discret.
Aussi je suis allé m'acheter une feuille de presswood d'un pouce d'épais, des flutes et des hp 12 pouces DeForest (sans cônes... on en tenait plus), des vis, d'la broche et... du ciment.
Ça me pogne des fois.
J'ai bâti les enceintes en y laissant les trous d'haut-parleurs libres afin de mettre des vis partout à l'intérieur avec têtes qui dépassent que j'ai reliées entre elles en un innextricable mais savant dessin avec de la grosse broche. Puis j'ai coulé 2 pouces de ciment, face par face, côté par côté. C'était un peu surévaluer le Sansui.

Un jour je fus tenté par un récepteur Allemand (dont j'ai oublié la marque méconnue) vu dans une boutique audio de second ordre. "Électro-Vallée" à St-Hubert. J'en ai fait l'écoute du mieux que j'ai pu avec deux haut-parleurs logés côte à côte mais les mids étaient grâcieuses, somptueuses, vivantes. Je n'avais jamais rien entendu de tel. Bref le vendeur me donnait $200 pour le Sansui en échange et j'ai fait le deal.
Arrivé chez moi je me rend compte que... même si c'est écrit "stéréo" sur la façade y a rien de stéréo là dedans. Conçu mono à l'intérieur. Je veux défaire le deal et le gars refuse. On va en cour et je gagne. Le vendeur me donne donc $200 cash.

C'est à ce moment que j'ai rencontré André. Un fou. Ses parents le toléraient alors qu'il avait son capharnaüm de chambre au rez-de-chaussée. André n'allait plus à l'école et ses seules dépenses étaient audiophiles.
Un jour il nous convia chez lui pour nous faire entendre ses nouvelles acquisitions. Un intégré Pioneer de 300 watts avec enceintes DIY comportant deux lourds quinze pouces Phillips cris chez Rédio Shack. En fait il voulait tester les capacités de ces haut-parleurs jusqu'à en vérifier le service de garantie.
Roger Giguère et son grand classique "Madame Thibault" fut au menu. Ce fut le seul plat qui nous fut servi même qu'on a jamais fini l'assiette. La toune commençait au moment ou Giguère hurlait "Madame Thibault" et le plaisir était justement de faire jouer ce court passage le plus fort possible. La première fois ce fut fort. La deuxième ce fut très fort. À la troisième ça a fait "POCK"! Terminé, fin des émissions. Et puis oui, Radio Shack a remplacé deux fois les quinze pouces.
M'enfin, d'André j'ai au moins compris qu'avec un peu de puissance on pouvait exploiter plus. C'était le facteur inconnu jusqu'alors à mon questionnement.

J'achetai donc un Pionner SA-7500 de 60 watts (120 total). Une véritable brute qui priorisait les basses en dépit du reste. J'ai hailli.
Parce que j'avais un ami dont le système recouvrait un mur je fus ensuite atteint de varicelle. D'audio-varicelle. J'ai donc eu une passe sur laquelle je ne m'étendrai pas, déjà que le Pioneer avait plus de boutons que nécessaire, je me suis innocement pourvu d'un équaliser à 24 contrôles en une vaine tentative de compensatoire. J'filais pas j'pense.
Une bonne purge.
Y a rien de mieux pour guérir.

J'achetai donc un Sansui AU-317 cette fois que j'ai gardé fort longtemps. J'avais toujours mes enceintes en ciment, de nouveaux headphones Grado et une platine qui m'a ruiné de $1800, une Denon DP-1200

La "malodie" commençait à me pogner.


(à suivre)








Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 7:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien merci. Je suis bien content de vous voir.
C'est vous qui êtes les bienvenus.

Pour ce qui est de romancer et au risque de me discréditer je le ferai donc avec plaisir parce que je le sens vraiment... je ne suis pas à mon meilleur aux écrits. En fait j'écris simplement parce que j'ai du temps à tuer.
J'aime tuer le temps. Puisqu'il me tuera.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mr maniac



Inscrit le: 13 Avr 2007
Messages: 712
Localisation: beauport,quebec

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

on avait déja sephiroth et ses délires audiophilesque

maintenant ce rajoutte kraken Shocked

sois le bienvenu sur ce forum kraken et laisse aller

tes bas instinct d'audiophile-tremens Wink

ps: je regarde ton avatar et d'apres moi tu ne faisais pas
que vendre les épices....................... Laughing Laughing


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 9:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jusqu'avant d'avoir acheté la Denon j'avais quand même accompli quelques petits mirâcles. Acheter des disques et tout le patatrah à même un salaire de manoeuvre d'entrepôt à temps partiel chez Zee-Mart, Tas-de-Mart et American-Tire fallait le faire. La Denon c'est Hydro qui l'a payé jusqu'à ce que je recoive le coup de fil de celui qui m'emploie toujours aujourd'hui.

Interlude.
Je pense qu'à l'époque je tentais de trouver chez les femmes ce que je ne trouvais pas à ma chaine. ( C'est là que j'ai compris que la vie est une suite d'essai-erreurs )
L'une était dure mais claire... l'autre était douce mais floue... l'autre était irritante dans les aigues... l'autre amorphe et sans intérèts, l'autre était juste cochonne enfin, mais où était donc la chaine de ma vie, claire, douce, vivante et cochonne?

C'est comme les femmes. Je n'avais toujours comme référence que la première. Et vous ferai une avance... aujourd'hui j'ai un Marantz 1030 parmi mon kit! J'ai voulu nourrir tout de même un peu la nostalgie qui m'habite. Tant qu'au premier amour de ma vie et bein... vous savez déjà (comme quoi je nourris aussi le lecteur comme un bien élevé)

C'est là que j'ai rencontré Raymond. Un confrère de travail. Raymond était drumer d'un band de jazz. Clavieriste aussi. Il a fait la musique de quelques commanditaires à la télé de même que les musiques d'introductions lors de galas télévisés.
Mais bon, j'en reviens au prémices. De plusieurs tentatives de band devrais-je dire.
Dès que le groupe commençait à avoir du succès... hop! ...chips! Coke! popcorn! Coke et... Coke! Fallait célébrer le succès sauf Raymond qui lui se retranchait pour composer la prochaine. Ray c'était la tête froide, les yeux, la tête, les oreilles, les moyens et aussi la fin. Abusé par ses potes. Le millieu de la musique est dur, très dur.
Avec Ray je me suis promené d'un stage à l'autre. C'est ainsi que j'ai mieux connu la musique. Du direct, du non amplifié, du naturel.
J'ai travaillé à plusieurs concerts. Pour des raisons monétaires, à un m'ment n'né, j'ai suivi les "Hommage aux Beatles". Je devais "surveiller" jusqu'à ce que je comprenne quoi au juste. En fait je devais contenir quelques centaines de fillettes en furie qui ne demandaient qu'à monter sur le stage pendent la pseudo-performance. Je déteste toute interprétation. Je déteste qu'on tente d'utiliser le succès des autres en prétendant que... on a une voix suffisament belle... pour se permettre de reprendre les classiques.

J'ai toujours eu des instruments mais je n'ai jamais su en jouer vraiment. Trop égoïste pour en faire je préfére prendre, c'est plus facile. En attendant je regarde ma Höfner L75, cette version améliorée de la célebre LesPaul dont la production cessa rapidement des suites d'un procès gagné par Gibson. La marque fut rachetée et la L75 fut produite à nouveau mais ce n'était plus la même chose.

Over the bridge.
Je venais de vendre le Sansui. Je voyais beaucoup de Quad autour de moi, même onstage. Ces petites bêtes semblaient indesctructibles. Malmenées, trimbalées, ça jouait tout le temps pareil. Aussi ça avait un de ces look à l'époque...

Un message de votre commanditaire.
Je me suis donc équipé d'un Préamp 44 et d'un ampli 405-2 de Quad. Mais... maiiiiiiiiis... hum... c'était pas pour moi. Personnellement je dirais que ça joue comme le climatiseur joue très fiablement pendant que je dors. Ça fait la job, ça joue tout ce que tu veux que ça joue mais jamais assez pour ne pas qu't'oublie qu'y a la vaisselle à faire.
Je sais pas... j'en trouvais la performance implacablement... mortuaire. Plein de réalisme comme quand t'apprends que la femme de ta vie souffre du cancer.

Rendu là j'étais un peu su'l neutre. Jusqu'à ce que Raymond, que je n'avais plus vu depuis un bout de temps, m'invite chez lui.
Il était d'excellente humeur. Il m'accueilla du seul vin que je bois, puis on passa au salon.

J'avais jamais vu ça.
Des radiateurs recouverts de tapis, plats, longitudinaux et à plus d'un mètre du mur. C'était donc pas une légende ces Magneplanar!
Pour faire une histoire courte même si elle mériterait d'être longue, son nouveau petit ROTEL de 30watts et sa Linn LP12 avec "ça"... c'était resplendissant. Rrrrafraîchissant. Spendide, éclatant. Sans prévenir le band était présent au grand complet par le biais des Magnepan, ces trois séries de trois panneaux de deux mêtres de haut de chaque côté on allait devoir les installer au sous-sol chez Ray. On transformera sa pièce aux formes inégales mais parfaite avec sa "trappe à son" (extrémité où le plafond devient plus haut) avec des panneaux de mousse inclinés. On y passera des jours à paufiner.


Mon errance à bumer ça et là depuis mon adolescence m'a parfois emmené à avoir de la chance. Au "Clochard" juste à côté de l'ancien forum on était pas trop regardant pour l'âge d'entrée mais je m'en moquais un peu, j'étais toujours muni da fausses cartes. Au Clochard, pour ceux qui on connu, y se produisait des groupes musicaux exceptionels. Toujours des inconnus, j'me demandais toujours où on allait pêcher ça. Mais comme dans tout endroit qui marchait fort à l'époque, la gestion s'est mise à gérer les profits à sa façon et en particulier au bureau du 3e étage au loft du boss. Je fus témoin de sommes faramineuses dépensées en une seule soirée. Quand tu y mettais les pieds tout ne coûtait rien.

Quand la place a fermé je me suis retrouvé en face d'un des ex-investisseurs. Il avait réussi à fuir avant la visite du huissier avec les quatre Électro-Voice aux caissons fabriqués sur mesure par une compagnie spécialisée, la compagnie (feu)Unisson, à partir de Patrician Électro-Voice (SP-15 et T-100) auquelles furent greffés des midrange Coral Beta 8.
Malheureusement pas de traces des 30 pouces d'origine.
Le gars avait les quatre chez lui branchées sur un... "Clarinette 88" quadraphonique. C'était d'une pitié sans nom.
J'en ai acheté deux pour une bouchée de pain pour lesquelles j'aurai de nombreuses offres depuis. Je les ai toujours même que je leur ai greffé une autre paire de EV comportant d'autres haut-parleurs de Patricians sauf les 30 pouces. (SP-12 à cônes, T-35 et T-25)
J'ai un peu honte de le dire mais je ne me souviens pas ce que j'ai fait de mes enceintes en ciment. J'ai dû les donner sur un coup de tête.

(à suivre)



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 9:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mr Maniac bonjour. J'adore votre nom! Il a un je-ne-sais-quoi de sécurisant, je sais pas... ça doit être personnel... héhé.

Non, je n'ai rien à voir avec cette immense capacité de détachement conjuguée à cette immense capacité d'attachement dont est concu Séphiroth dans sa quête aux élucubrations qui n'en sont pas. En fait, Séphiroth c'est un grand surréaliste dans un monde qui ne l'est pas, du moins pas toujours.
Je suis convaincu qu'il faut prendre au pied de la lettre et au premier degré tout ce que dit Séphiroth.

Quand à moi j'ai trop écrit aujourd'hui. J'en avais envie et j'ai poussé le bouchon jusqu'à en être platte. J'ai l'impression de faire ma liste d'épicerie mais dès que j'aurai fini de parler de moi et encore de moi je promet d'être plus distractif.

Bon guyeux... c'est pas mal comme mot ça, "distractif"! Je ne le connaissais pas avant de l'utiliser. Je viens d'en vérifier le sens et heureusement qu'il en a un, j'aurais eu l'air d'un con!


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 11:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

22 octobre 1990

Je ne suis pas certain de l'année exacte mais la date je m'en souviens. Un samedi.
C'est l'anniversaire de mon épouse (aujourd'hui c'est rien qu'une ex pas fine). Je décide de l'emmener dîner au resto pour commencer les festivités. Après le lunch on décide de passer à la maison pour régler une affaire pressante et privée.

En mettant la clé dans la porte de ce cottage de Ste-Julie la porte s'ouvre toute seule et une partie du câdrage fout le camp par terre. Aussi je n'avais pas remarqué ces deux paires d'ornières tracées dans la pelouse jusqu'au perron. Tout ça par une belle journée ensoleillée.
Je me rappelle qu'en sortant ma clé j'avais salué le voisin qui tondait son gazon.
C'est que ce voisin je le saluais toujours lorsqu'il tondait son gazon.
Parce qu'il tondait toujours son gazon.

Enfin bref le kit Quad avait disparu ainsi que quinze mille piasses de stock pis d'bébelles dont chaudrons, vêtements, nourriture et j'en passe. Violé en plein jour un samedi ensoleillé avec un camion au vu de tous. Et le foutu tondeur qui n'avait rien vu.
J'avais aussi d'autres appareils audio qui ont disparu dont un double-cassette Harman Kardon et un bobino Akai.

J'en ai donc profité pour faire quelques petits changements.
Bryston, ampli 2B et préamp .5
Câbles "Space on Time"

En fait, je ne sais pas ce qui est arrivé. Un ami à moi s'était procuré un kit Naim en même temps (la même journée en fait) qui m'a fait baver. Je cherchais son son au travers du Bryston. Je sais aujourd'hui que ni le Naim ni le Bryston ne peut constituer un bon match avec les grosses EV. Ultra efficaces, je crois que du Naim c'est trop cru pour du open baffle. Et je tiens au open baffle.
En fait je n'ai jamais eu l'ouverture que j'aurais dû avoir à l'honneur du Bryston. J'ai vendu le préamp et j'ai changé pour un APT Holman.
Tomlinson Holman le père du THX.
C'est bizzare, à ce merveilleux préamp il semble qu'on a manqué de fonds pour en terminer la réalisation et enfin le commercialiser. Des capaciteurs de cul et cheapette pour servir une technologie avancée. Déçu, une autre erreur.

Ma chère épouse avait réussi à me convaincre que les vinyles ça n'avait plus de valeur. Elle qui aimait Celouine Dion on avait rien pour en faire hurler ses CD.
Je gagnais bien ma vie je me suis dit bof... je vais "upgrader" et ne racheter en CD que les vinyles que j'aime vraiment. On vantait tellement les CD à l'époque alors qu'on sait aujourd'hui qu'au début il ne sagissait que d'un bête et ultra filtré transfert analogique. La gaffe. Et des vinyles j'en avais au moins deux mille. Près de trois je crois.
J'ai téléphoné à un magasin d'occasion de Montréal et le gars est venu chez moi. Il m'a allongé mille piasses pour presque tous les vinyles et ma Denon DP-1200.

Pff!... je sais pas ce que je fais ici à écrire tout ça. Honnêtement je fais un fou de moi en différé. Mais j'ai beaucoup pleuré, me suis beaucoup essuyé aux orifices et me suis aussi beaucoup soigné.

J'ai acheté un lecteur CD Denon DP-2540. Le seul Denon muni du laser Sony. Du 16 oversampling c'était unique à l'époque. Un lecteur avec pitch.

Je dis avec pitch parce que longtemps j'ai pensé que plusieurs pièces n'étaient pas enregistrées à défilement réel. Quand t'entends un chanteur pour vrai et que tu réalises que jamais... il ne pourra atteindre les notes les plus élevées que t'as l'habitude d'entendre sur CD ou vinyle... ou qu'il fasse toujours ses chansons à octave plus bas en spectacle... tu doutes. Et moi j'ai douté longtemps.
À chaque CD je trouvais immédiatement la vitesse que je croyais la bonne, quoique c'était juste la plupart du temps.

À 1200$ pour ce Denon j'étais en business à l'époque. Mais le 2540 ne trônera pas bien longtemps parmi les tops.
Au moment où j'écris ces lignes, presque 20 ans plus tard, il se meurt sur le bench d'un technicien chevroné. Du moins j'attends les nouvelles.

Bon. Suffit. Bonne nuit. C'est à suivre...


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
haver



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 6251
Localisation: Natashquan

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 6:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ouf! On a un écrivain maintenant!

Bienvenue kraken.



_________________
Nelson Lamoureux
http://lebarbareerudit.wordpress.com/
--
I think the surest sign that there is intelligent life out there in the universe is that none of it has tried to contact us.

Calvin & Hobbes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Le Mononcle



Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1193
Localisation: Rive-Nord

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 8:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

haver a écrit:
Ouf! On a un écrivain maintenant!

Bienvenue kraken.


Cool Ouais...et c'est super bon !

Kraken....c'est pas le dieu ou le king des encéphalopodes par hasard ? Sephiroth doit être aux oiseaux !


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Haver!
Tu me fais plaisir toi aussi!

Dans mon idée de tout vouloir raconter je me rend compte que j'en ai oublié. Ça s'entremêle. Y a des trucs "X" qui sont arrivé à des moments "Y" et non pas "Z" dans des circonstances de "Q", y se passe tellement de choses dans une vie, dont plusieurs qu'on oublie.
Je pense que naturellement, par instinct de survie ou je ne sais quel système physiologique, on oublie ce dont on ne tient pas à se souvenir ou ce qui est inutile qu'on se souvienne. Comme pour mes enfants par exemple. Je remarque que j'oublie leurs frasques et n'en garde que le meilleur. Pourtant et bien souvent, ce qui agrémente le discours c'est bien lorsqu'on raconte le pas disable.
Ça me reviendra que j'me dis.

Bon gueux! Mon père a travaillé dans le grand nord y a bien des années. Grosse job de gestionnaire dont personne ne voulait mais avec salaire en conséquence. Y s'attendait à être reçu à l'hotel en débarquant du coucou volant mais c'est une roulotte dans la toundra qui l'attendait avec une poignée de rudes gaillards saouls du matin au soir. C'était à LG2 je crois.

Il a terminé sa vie alors qu'il était directeur du personnel à une commission scolaire de la rive-sud avec 800 employés avec qui jouer au bolo si j'ai bien compris. Façon de parler, le pire était au niveau du commité de parents et des commissaires, ces gueulards supposément connaissant dans le domaine et parmi eux... chauffeurs de taxi, bizouneurs au noir sans diplômes, ménagères et autres incongrus du domaine.
Mon père, un gars très humain. Il m'avouera que si tout était à refaire il aurait fait carrière dans les syndicats à défendre la cause des travailleurs dans le milieu scolaire. C'est bein pour dire.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 8:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Newageman!

Eh bien pas tout à fait. L'histoire du Kraken tient du mythe, c'est ce qu'en croient les crédules. En fait on a un peu romancé l'histoire.

Depuis la mythologie Scandinave le Kraken était une pieuvre géante. Elle se laissait flotter en surface lorsqu'un bateau s'en approchait que les marins confondaient à une ile et bien souvent avec joie. Faut comprendre qu'après des semaines de navigation à errer ces gens étaient bien content de toucher terre ce qui pour eux annonçait des festivités et du repos. Mais y avait comme un changement au programe de dernière minute. Un Kraken ça bouffait du bateau. îîîî!

En 1985 lorsque j'ai acheté mon premier ordi, à l'heure des écrans monochromes verts ou ambres, et qu'on ne pouvait mettre aucune image sur les forums aux allures dénudées, je me suis fait connaître sous Kraken comme un mauvais présage, une bête sans famille qui travaillait déjà de nuit, de jour, sur week-end, 24/24h sur appel pour la sécurité du public et qui allait devoir élever seul sa marmaille depuis les couches. D'emblée j'avais une épouse malade, de là la raison tentaculaire, ça ou "comment être partout à la fois". De plus je m'occupais seul d'un forum fréquenté à plus de 1500 messages par jour. Comme je veillais à mes enfants ce loisir était salutaire. Une soupape sôciale.
Je dors peu, je dors vraiment très peu. Quand y a pas d'heure pour tout faire y a pas plus d'heures pour dormir. D'ailleurs lorsque je me lève je suis plus mal en point que la veille.
Alors comme tu vois, au fond y a pas de mythe. C'est du terre-à-terre bétonique avec fondations profondes d'une implaccable réalité.
Mais laissons courrir le mythe. C'est plus distractif. ;0)


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 10:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon. Où en étais-je...
Ah ouais... j'ai acheté un préamp McIntosh C-26 (que j'ai toujours). On en disait tellement de bien. Pourtant, raccordé au 2B Bryston c'était pas extraordinaire. Mais on en disait tellement de bien...

À errer ainsi et comme je ne conaissais personne de vraiment calé en la matière je me suis intéressé aux lampes. Je me souvenais du vieux stéréo à lampes de mon enfance que j'avais tellement sous-estimé. Je le croyais défectueux puisqu'il mettait du temps à démarrer. Lorsque mes parents furent absents un de ces jours j'y ai fait jouer mes disques et ô surprise... ça jouait beaucoup mieux que ce que j'avais! (époque de l'intégré Radio Shack)
Je souhaitais juste que mes parents scramment pour écouter ma musique.

Un jour j'ai eu le malheur d'aller rencontrer Mme Roberge d'Audiorama. En entrant, à gauche y avait ces articles de journaux revanchards collés au mur. On y parlait d'Audiorama bien sûr. C'était à la naissance de la commercialisation des lecteurs CD, en fait je n'en avait jamais vu avant.
"Mais quel prix voulez-vous mettre?" ...me dit la Roberge.
"Parce qu'à moins de quatre mille dollars et encore, on change de passion!"

Folle. Folle j'me dis.

"Une chaine à moins de vingt mille dollars, ça et du Fisher Price c'est pareil!"

"Bon oké Madame Outersp... c'est quoi votre nom déjà? Regardez bien... iiiiici, regardez bien mon dos et constatez comment y s'en va... jusqu'à la porte. Bye!"
Qu'est ce que c'est que cette dingue? J'peux t'y me faire mon idée? Non mais!...
Si y en a une qui a pété ma baloune c'est bien elle. Comme quoi y a pas de début à tout, seulement qu'une fin. J'y aurait acheté de la laine pis des broches ça lui aurait éviter de crocheter des stupidités. Au fond le client c'était elle et ce n'était pas mon intention.

Donc dans l'ordre... ça va débouler un peu.
Je vend le 2B pour me diriger dans le vintage.
J'achète un push pull à lampes de marque Pilot SA-500. Je constate une nette amélioration (selon moi), un son plus chaud et une présence plus active. Par contre le son est teinté dans les basses (tronquées et molles) et les hautes (étouffées). Il n'y a aucune aggressivité et pas de bûchage, du mid, de beaux mids. J'écoute du Jazz.

J'achète un tuner Fisher 80 à lampes que j'ai toujours avec un multiplex Pilot pour la stéréo. Le Fisher a son boitier de bois rouge et il est magnifique. Il est affublé d'une icône metallique "Mullard" en facade. Il a belle allure et sa réception est ultra sensible. Il repose aujourd'hui fièrement sur le haut de mon étagère et je le rebranche de temps en temps pour me faire plaisir. Le multiplex est à l'état neuf, comme s'il n'avait jamais servi. Ses lampes sont d'origine.
J'achète un testeur à lampes Eico que je revendrai pour faire place à mon actuel Precision Apparatus 620.
Une occasion à ne pas manquer. Un tuner Scott 350C kit à lampes. Le meilleur que je connaisse à ce jour. (que j'ai toujours)

Je passe d'un modèle Sennheiser à l'autre. Du HD-430 au HD-560 Ovation jusqu'au HD-650 dont je suis encore satisfait. J'ai aussi un Grado SR-80 et une paire de Pickering qui doit bien peser un kilo.

J'achète un préamp Eico HF-85 à lampes pour matcher avec l'ampli à lampes. Mais ça buzze, ça croustille, ça krakrapouette. Je le fais remonter mais on ne réussis pas à régler son problème de hum mais de toute façon je n'aime pas. Tube kécanne. Construction douteuse. (je l'ai toujours, creux à la soupente)

À fouiner ça et là mon attention finit par s'arrêter sur un vieil ampli qu'on trouve à de vieux meubles stéréo qu'on vendait une fortune à l'époque. Je n'en lisais que des éloges. Les gens se débarrassaient de leur gros stock pour se procurer le bidule et venaient dire combien ils sont heureux. Il s'agissait du push-pull Pilot SA-232, un modèle un peu plus élaboré que le SA-500 que j'avais, mieux construit, mieux pensé.
Ça demeurait du matos simple ce qui n'est pas nécessairement une bonne chose en matière d'ampli à lampes. Car quand y a problème on peut chercher très longtemps. En matière de construction lorsqu'on complique les choses on réussit à isoler les différentes étapes. C'est plus aisé au dépistage.
J'en trouve donc un, complètement original.
Quand j'ai reçu le truc il était d'une saleté repoussante et il puait. J'en ai fait mon affaire car je suis très patient et méticuleux. Je lui ai redonné ses couleurs. Mais LA surprise fut lorsque je l'ai branché avec des tubes Telefunken. Déjà que je savais qu'au niveau préampli j'étais pas très équipé, ça s'est mis à chanter ce bidule... mais vraiment. J'étais estomaqué. Comment avait-on pu commercialiser cet ampli sans qu'il ne laisse plus de traces.

Je me suis mis à la recherche d'un préampli. Et j'y ai mis le temps.
Sur Ebay y a bien des méthodes de vente. Certaines fonctionnent mieux que d'autres. Le coupe-couille c'est lorsque le vendeur demande un prix de départ trop élevé. Ça pogne pas.
J'avais étudié le McIntosh C-20 mais comme ils se vendaient $2000 et plus et dans un état qu'on ne garantissait jamais je ne bougeais pas.
Un jour j'en ai vu un. Prix de départ $900.00. Le coupe-couilles, d'autant plus que sa description se mesurait sur deux misérables lignes de blabla non révélatrices. De plus, pour ceux qui recherchaient ce type d'appareil y avait un os... le vendeur, comme bien d'autres, avait fait une faute d'orthographe en l'annonçant sous la rubrique MAcKintosh. L'encan s'est terminée sans la moindre offre.
J'ai donc écrit au vendeur pour plus de détails.

Sulcul.
Le type m'annonce qu'il est âgé de plus de 70 ans, qu'il est le propriétaire original du C-20, qu'il en a la facture, tous les papiers et qu'il vient de faire réviser la machine. Il m'offre une garantie de remboursement.
Alors je me suis risqué... le tout pour le tout. Je lui en ai offert $700.
Il a accepté...

Lorsque j'ai branché le C-20 au Pilot SA-232 j'ai découvert la musique que je recherchais. Des mids voluptueux, aériens et francs. Un réelle image sonore et juste ce qu'il faut de basses et d'aigues. Comme ce que j'entendais on stage, du naturel étonamment vivant.
Sérieusement je crois que le match de ces deux appareils y est pour quelque chose.

Mais des problèmes allaient surgir.

(à suivre)


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kraken



Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 32
Localisation: Monstréal

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Où suis-je?

Ah, je suis là.


Là.... ya l'wésin du haut qui me tape sur le nerf. Le nerf auditif. Faut pas. Au son, ça fait plus d'une fois qu'y débâtit son logement au complet.
Les bruits d'impact au sol sont fréquents, importants, précoces et tardifs. Y râcle son plancher, y échappe son marteau, y cogne, y fesse, y zwigne, y s'accroche dans les meubles en passant, y recogne, y re-re-râcle, y recogne, y a le pas lourd et sa femme a les pieds en ciment.
Y va cogner jusqu'à temps que je le cogne ça a l'air.

Mais c'est vrai. J'vous avais pas parlé de ces ritalins. Des whizzy whizzer de voisin on en a toujours. Mais lui, y fa dzu bruit. Beaucoup d'bruit. Du bruit pour rien. Du bruit pour faire du bruit. Du bruit pour m'écoeurer calvette de bâtard de ciarge!

Un jour je lui ai fait une lettre. Déjà que la locataire précédente avait perdu l'esprit en me foutant cinq dégats d'eau avant qu'un p'tit camion vienne la chercher pour de bon, le couple de jeunes du haut semblait avoir emménagé que des outils dont ils se servaient sans cesse. Sans que môssieu me le dise sa femme rentrait à 23:30h parce que c'était évident.

Des vers... j'vous dis... des vers!
Leur logis de quatre pièces est fait sur le long. C'est pas comme mon huit pièces (+ 6 au sous-sol). Alors quand madame marche de bout en bout en fessant nerveusement du talon, monsieur suit solidement soumis avec ses kodiaks. Madame revient, môssieu revient. Madame repart pisser, môssieu repart attendre son tour.
Quand môssieu sort des bécosses il charche madame d'un bout à l'autre et dès qu'il la trouve ça lui déclanche une annonce pré-digestive. Donc du salon il va à la cuisine et madame le suit. En attendant que ça cuise y a mille aller-retours en raffales vers la télé au salon. Puis quand c'est prèt les deux se retrouvent à la cuisine et décideront d'aller bouffer au salon. Puis un bref aller-retour à la cuisine pour les serviettes de table. Mais ils changeront d'idée pour aller à la cuisine et quand y auront terminé ils iront au salon. Et pendant ce temps y a leur chat qui pique des fitz d'un bout à l'autre. Après y feront l'ménage.
Telle est ma constatation à minuit cinquante cinq. Demain ce sera pareil.

Donc un jour je leur ai fait une lettre. J'y ai mis un genre de paragraphe comme le précédent ou j'ai listé mot à mot leurs faits et gestes (ils ne pouvaient donc nier).
"Je n'entends aucune voix, seulement que les pas et les nombreux impacts au plancher ainsi qu'à chaque fois où vous accrochez le meuble qui d'après moi est placé à 2.7 mètres de la porte avant. Monsieur a enlevé ses souliers à talons durs à 1:40h am et madame a cessé de marteler le plancher avec force vers les 2:15h pour que je puisse m'offrir "un p'tit quatre" avant d'aller bosser".
Ça c'est une partie du discours. Et je n'ai nullement été impoli. Une liste de faits ce n'est jamais plus grossier que les faits eux-même.

Pendant deux jours je n'ai rien entendu mis à part de pitsis piiitchis pas délicats. Il semble aussi qu'on ait cloué l'chat. Puis ça a sonné à porte. Le voisin du haut avait lû ma lettre m'a-t-il dit en me tendant une bouteille de rouge (je ne bois pas de rouge). J'ai poussé le bouchon jusqu'à lui échanger la bouteille contre un silence raisonnable et normal (je hais le mot "normal", ça veut rien dire)
Quoiqu'il en soit l'accalmie fut courte. Le cochon est à la porcherie ce que la porcherie est au cochon.

Bon.
Kèssé j'disais moé là?

( ...pssst! ...le Mac... le C-20...)

Ah ouais, le C-20 bien sûr!

Depuis je me suis dégotté à prix d'aubaine un intégré Telefunken C-81, un intégré Marantz 1060 avec sorties préamp, j'ai racheté un APT Holman par nostalgie, un intégré Pilot 248 duquel j'ai fait refaire la devanture (avec tubes de puissance 7591) et un intégré Stromberg & Carlson ASR-433 à tubes EL84 un dérivé de Scott.
J'aime donner fière allure à mes vieilleries. Aucune n'accuse son âge.

Dans ma quête aux bébelles de pauvres j'ai mis la main sur un lecteur CD Denon DCD-3520, le précurseur au DCD-3700 dont mon technicien préféré qu'est Stephane de CDF est propriétaire et qui lui non plus ne s'en départirait pas. Cette grosse machine de 23kg est facilement upgradable. Et dire qu'on vendait ça plus de deux mille crédits à l'époque.
Aussi, et l'affaire est plutôt cocasse, j'ai mis la main sur le préampli appairé du Pilot SA-232. Le modèle de table et non l'encastrable. Son propriétaire l'a acheté dans les années 60 croyant qu'il s'agissait d'un intégré... (le con!) ...il a essayé d'y gosser des haut-parleurs mais comme y avait pas de sorties HP y s'est écoeuré et à rangé la boite. Puis y est mort.
Quand je l'ai acheté de son fils comme bein des deals que j'ai trouvé il était mal listé sur Ebay. Avec les radios de table y avait pas mention de la marque et pourtant il aurait pu en obtenir cinq ou six cent dollars et même plus. Mais quelle ne fut pas ma surprise en l'ouvrant... à l'état neuf! Mon technicien n'en revenait pas. (pour soixante crédits, frais de poste compris)
Quoiqu'il en soit il se goinfre à même le transfo de puissance via prise octogonale à l'ampli et comme le SA-232 ne date pas d'hier je préfère lui épargner cette tâche.
D'ailleurs le C-20 accomplit le travail comme je veux.

Mouep. Parlant du C-20...

(à suivre)


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.audioatrium.com Index du Forum » Les membres, leurs systèmes et leurs goûts Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous pouvez joindre des fichiers dans ce forum
Vous pouvez télécharger des fichiers dans ce forum
www.audioatrium.com topic RSS feed 


Powered by phpBB © 2001- 2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Styles Database
Traduction par : phpBB-fr.com
[ Time: 0.1081s ][ Queries: 15 (0.0069s) ]